Passion transats

A bascule, à hauteur réglable, super design, ultra léger, … Comment faire son choix parmi tous les transats proposés sur le marché ? Je peux en parler car j’en ai testé 4 pour Abel. Je ne mens pas. 😉

Je n’avais aucune idée du bon transat à acheter. Celui qui allait parfaitement fitter ! Alors j’écris cet article pour vous aider à vous y retrouver et à faire je l’espère le bon choix.

A sa naissance j’ai totalement craqué pour le design et la praticité de transport du transat BEABA COMPACT ÉVOLUTIF GREY.

Ce transat n’est pas du tout adapté car bébé ne peut être qu’en position assise et il ne se balance pas du tout. Les fins de journées, vous le savez sûrement sont propices aux pleurs, je dois donc prendre Abel très souvent dans mes bras (Je ferai peut être un article sur la tendinite de la jeune maman tiens ! )

Un jour je pars chez belle-maman qui me prête un transat à bascule le temps de notre weekend  (Transat du type CHICCO EASY RELAX).


Et là miracle ! Je me rend rapidement compte que c’est la solution pour calmer mon bébé quand il est inconsolable.
Abel s’y sentait bien. Il avait enfin une position semi-allongée bien plus agréable pour lui. Et je pouvais alterner les bras et le transat qui se balance.

De retour sur  Paris je rends visite à une amie et je découvre le transat BEABA UP & DOWN . Il est à bascule et le must je peux régler la hauteur pour ne pas me plier en 4 pour bercer mon petit loup. Je le veux !!!!!

Je fonce sur le bon coin et le trouve à un prix plutôt abordable et en super état. Pas question de perdre une journée je dois l’avoir au plus vite!
Je suis à la maison, il est 17:30 l’heure des pleurs du soir et là…Abel s’endort dans le transat !!! Miracle.
Vous n’imaginez pas ma fierté j’avais enfin trouvé le transat de mes rêves.
Le confort est vraiment bon, Beaba prévoit un insert spécial nourrisson que je n’ai retiré que récemment. Le seul bémol il est assez encombrant et intransportable. Donc à acheter si vous ne prévoyez pas de l’apporter tous les weekend chez vos potes.

Et le 4ème transat alors  ? J’y viens !

Un beau jour une amie me demande si je suis intéressée par son transat BABYBJORN à balancement naturel. Quezako? Bébe remue ses jambes et le transat bouge tout seul.  Le rêve ! Abel à 6 mois il est en âge de pouvoir s’éclater tout seul sur son transat (Et ouai…)


Et là…la magie opère. Tu peux te laver, faire à manger avec ton bébé qui arrive à s’éclater tout seul et toi tu peux faire des choses. Dommage qu’il ne puisse pas se mettre en position allongée. Pas idéal pour les siestes. Malgré tout,  je pense qu’on peut vraiment placer le transat BABYBJORN en haut du podIum suivi de très près par le BEABA UP & DOWN.

J’espère que cet article vous aura un peu aider à faire un choix.
Je vous ai fait un tableau pour facilement les comparer.
Dites-nous quel choix vous avez fait et partagez votre expérience avec nous !

Modèle Photo Les avantages Les inconvénients Le prix
BÉABA Transat Compact Evolutif Grey

 

  Très stable et assise large il est idéal à partir du moment où bébé se tient (vers 6/7 mois)

Sa praticité de transport

Pas adapté pour un nourrisson malgré l’insert. Bébé est plié en deux.

Aucune position allongée possible

80 €
CHICCO transat Easy Relax   Super pratique, bébé. Le dossier se règle (plus assis ou plus allongé).

Position fixe possible mais tout l’intérêt est dans la position bascule.

Il faut se baisser pour balancer bébé ou le faire avec le pied (pas super pratique ! 60 €
BÉABA Transat up and down   Super pratique.

Le dossier se règle (plus assis ou plus allongé).

Position fixe possible mais tout l’intérêt est dans la position bascule.

Possibilité de mettre bébé à notre hauteur, il est très pratique pour bercer bébé sans avoir à se baisser.

Sa taille, il est intransportable

 

 

160€
BABYBJÖRN Transat Babysitter Balance Soft

 

  Sa légèreté et sa facilité de transport.

Bébé peut se balancer seul très rapidement en bougeant simplement ses jambes !

Ne propose pas de position allongée.

 

106 €

 

Lauren

Une histoire à coucher dehors

Comme bon nombre de mamans, j’ai (re)découvert avec effroi, mais surtout colère, l’enquête sur la composition des couches-culottes que nous apposons chaque jour sur les fessiers délicats de nos chers bambins. En effet, le magazine 60 millions de Consommateurs, après une enquêtes menée sur différentes marques et fabricants de couches-culottes jetables, a publié l’article suivant: Des résidus toxiques dans les couches pour bébés ! que je vous invite vivement à lire, si ce n’est pas déjà fait.

12 modèles de couches ont été testés, et le résultat est alarmant, si ce n’est qu’il est déjà très choquant: la plupart des marques testées ont révélé la présence de substances potentiellement toxiques, et personne n’est épargné, de la marque leader, de distributeurs, ou même écologique ou bio!

J’utilisais pour ma fille les fameuses couches leader sur le marché, dont on ne citera pas le nom, pas besoin de pub gratuite supplémentaire, ça suffit pour eux… Donc comme je le disais, j’utilisais, et ce depuis la naissance, car utilisées à la maternité où j’ai accouché, ces fameuses couches, parmi les plus mauvaises élèves de l’enquête sus-mentionnée, et pour tout vous dire j’étais même ravie de leur qualité: aucune fuite à déclarer en 6 mois d’utilisation, pas d’irritation, aucun problème visible à signaler! Du moins c’est ce que je croyais, jusqu’à ce que ce magazine révèle le pot aux roses… Même la crèche de Victoire utilise, comme d’innombrables autres structures, ces fameuses couches.

Depuis, ni une ni deux, j’ai décidé, à mon niveau, de contrer toutes ces marques, car la fameuse que j’utilise n’est pas la seule mauvaise élève, et j’ai donc opté pour la marque Tidoo , que j’avais déjà testé il y a quelques mois. Tidoo, mais qu’est-ce que c’est me direz-vous? Eh bien c’est une marque Française, de fabrication Française, qui produit des couches jetables pour bébés, dès la naissance jusqu’à propreté de l’enfant, avec des matériaux certifiés écologiques et sans danger pour l’enfant, et respectueux de l’environnement.

En attendant d’en discuter plus amplement avec un représentant de la marque, je vous invite à découvrir leur site et notamment cet article: TIDOO N°1 des couches bébés jetables en magasin bio réaffirme son combat contre les substances nocives afin de vous faire votre propre opinion.

Je tiens également à préciser que je n’ai aucun intérêt financier, ni partenariat, ni rapport, de près ou de loin, avec cette marque, je souhaite ici simplement partager mon avis et les infos qui me semblent utiles, suite aux frayeurs que nous pouvons ressentir en tant que maman.

Aujourd’hui, il semblerait que notre gouvernement souhaite réagir (il était temps!) face à cette opacité pratiquée par quasiment toutes les marques distribuées aujourd’hui en France, je vous invite à lire cet article Couches bébé : le message de 60 Millions entendu ! et n’hésitez pas à me donner votre avis, vos bons plans, vos astuces, vos systèmes D, en commentaires. Je ne suis pas intimement persuadée que quoi que ce soit sera réellement fait à plus ou moins court terme, mais j’ai l’espoir qu’on puisse, un jour, avoir un minimum de transparence sur les produits et matières que nous touchons, respirons, mangeons, buvons, chaque jour de notre vie (moi, utopique??)

Enfin, je ne pouvais pas finir cet article sans parler des couches lavables, car bien que persuadées de leur excellence en plusieurs points, je ne me sens pas prête aujourd’hui à franchir le cap… Et il resterait, de plus, toujours le problème de la crèche en journée… D’ailleurs je vais poser la question à l’entreprise qui gère la micro-crèche de Victoire, je serai très intéressée d’avoir leur retour sur ce sujet plus que fâcheux. Si j’y parviens (on y croit!), je posterai une article ici.

Et si vous avez des témoignages sur les couches lavables à m’apporter, bien au contraire allez-y, je vous lirai avec grand intérêt!